Quelle ventilation choisir : VMC ou VMI ?
Intérieur

Quelle ventilation choisir : VMC ou VMI ?

La santé de tout homme dépend non seulement de son alimentation, de son mode de vie, mais aussi de la qualité de l’air qu’il respire. Dans cette optique, des systèmes de ventilation comme la VMC et la VMI sont faits pour renouveler l’air inspiré. Cependant, ventiler son habitation revient à opérer des choix selon l’efficacité de chaque appareil.. Pour quelle ventilation faut-il alors opter entre ces deux systèmes ? Voici une analyse comparative susceptible de vous aider durant cette tâche !

La Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC)

La ventilation mécanique contrôlée repose sur l’extraction de l’air des pièces de la maison vers l’extérieur via ses réseaux de gaines. Elle participe quotidiennement au confort et permet de diminuer les dégâts causés par l’humidité. Il existe deux modèles : le modèle simple flux et celui double flux.

Le modèle simple flux attire un nouvel air à l’extérieur de la maison et l’échange avec l’air vicié. Le modèle double flux quant à lui admet des performances de plus que le modèle simple flux. Il y a un complément d’un échangeur de chaleur qui exploite les calories de l’air vicié avant de l’extraire. Les gaines évitent que l’air propre ne se mélange avec l’air impropre.

La Ventilation Mécanique Insufflée (VMI)

La Ventilation Mécanique par insufflation fonctionne d’une manière diamétralement opposée à celle d’une ventilation contrôlée. Elle est constituée d’un moteur à turbine qui sert à insuffler l’air neuf depuis l’extérieur. L’air est ensuite filtré pour libérer les pollens et les autres particules polluantes. Après quoi, le CO2, les COV et l’air vicié sont évacués à travers des grilles d’aérations ou de ventilateurs se situant dans les pièces humides. La ventilation mécanique insufflée se distingue des autres types de systèmes de ventilation par le biais de sa principale caractéristique : l’insufflation.

Quels sont ses avantages ?

Elle est adaptée aux habitations en rénovation, car constitue un système plus simple à poser comparativement à une ventilation contrôlée. De plus, elle est compatible avec des chauffages installés à l’externe comme les panneaux solaires, les puits canadiens et autres. Elle est aussi très efficace dans le sens où son mécanisme de suppression sert à évacuer l’air vicié et à faire entrer l’air provenant d’un poêle à granules.

Elle est d’ailleurs recommandée pour des logements ayant des problèmes d’humidité et dans lesquels habitent des personnes allergiques. En outre, c’est un système qui limite la présence et la condensation des bactéries. Cette forme de ventilation permet de lutter contre l’humidité de l’air qui est déjà réchauffée. Elle convient également dans les nouvelles constructions. Pour finir, elle dispose de l’anti-pollen, un élément qui n’est pas disponible avec les systèmes de ventilation contrôlée.

Les inconvénients d’une VMI

Malgré ses nombreux avantages, la ventilation par insufflation dispose quand même de quelques inconvénients liés à son utilisation. Ainsi, son coût d’achat est souvent onéreux, notamment lorsqu’elle sera installée par un professionnel ou selon que la maison nécessite deux unités. De plus, il peut arriver que l’utilisation de la résistance chauffante contrarie vos efforts d’optimisation d’énergie. Par ailleurs, son caractère peu démocratisé constitue également un problème s’il s’agit d’acheter des accessoires comme les filtres par exemple.

Quelques différences entre la VMC et la VMI

Plusieurs points montrent les dissemblances entre les deux systèmes de ventilation. En effet, la ventilation mécanique contrôlée met la maison en dépression tandis que la ventilation mécanique inversée la met dans une surpression.

Aussi, non seulement les VMI ne nécessitent généralement pas une installation très complexe de gaines, mais elles sont aussi plus performantes et conviennent plus en situation de rénovation. Ce qui n’est pas toujours le cas des VMC. Toutefois, ces derniers sont plus efficaces s’il s’agit d’économiser de l’énergie et de réduire les fuites de chaleur et dans le cas où les fenêtres du logement sont ouvertes, elles fonctionnent normalement. Par contre, le fonctionnement des VMI est contrecarré quoiqu’ils optimisent et fournissent une qualité d’air issue d’une bonne filtration de toutes sortes de polluants.

Que faut-il choisir alors : les VMC ou les VMI ?

L’utilisation des systèmes de ventilation contrôlée a ses avantages et ses inconvénients tout comme l’usage des systèmes de ventilation insufflée. Si c’en est ainsi, il est difficile de définir son choix. Néanmoins, il peut dépendre :

  • des besoins de l’utilisateur qui désir en acquérir
  • des spécificités de l’habitation concernée
  • du type de travaux que vous souhaitez entreprendre ainsi que le plan de la maison.

L’essentiel est qu’il faut bien évaluer votre projet afin de déterminer le système de ventilation le plus approprié. Pour plus de conseils, vous pouvez toutefois contacter un technicien du domaine.