Comment préparer un mortier de chaux ?
Bricolage

Comment préparer un mortier de chaux ?

Le mortier de chaux a été toujours considéré comme étant la matière la plus employée pour réaliser des travaux de maçonnerie. Il est utilisé à diverses fins. Ce béton de chaux peut par exemple servir à assembler des briques, à faire des enduits décoratifs ou à effectuer des travaux de couverture. Pour réussir des travaux de maçonnerie en utilisant les mortiers de chaux, il convient de bien les préparer. Découvrez ici les différentes étapes à suivre et les règles à respecter pour réussir la préparation du mortier de chaux.

Choisir le sable

La chaux est un matériau très utilisé pour maçonner. C’est un produit issu de la cuisson ou de la calcination du calcaire dans un appareil chauffant. Pour préparer un mortier de chaux de façon correcte, il est important de bien choisir les matériaux. Dans ce cas, le choix du sable fait partie des éléments à ne pas négliger. Si possible, privilégiez l’usage du sable alluvionnaire ayant un aspect sec et propre. En revanche, les sables fins, déficients et crus sont à éviter sous peine de fausser les doses. De plus, ce type de matériau amène parfois à la surdose de la chaux et diminuera la maniabilité de cette dernière. La préparation des mortiers de chaux requiert l’usage d’une grande quantité d’eau. Dans cette optique, l’utilisation de sable fin ou argileux et de carrière concassée ne sera pas indiquée.

Sélectionner les bonnes matières

Généralement, on peut distinguer différents types de chaux : la chaux maigre ou hydraulique et la chaux dure ou aérienne.

Bien entendu, chaque matière est destinée à un usage qui lui est propre. La chaux grasse par exemple, appelée également chaux aérienne, est obtenue à partir des calcaires durs. En revanche, la chaux maigre ou hydraulique est le résultat de l’usage des calcaires argileux.

La chaux grasse est souvent d’une couleur blanchâtre. Elle est employée pour assembler les pierres ou pour enduire la finition intérieure d’une maison (pouvant être isolante par ajout de fibres telles que le chanvre et le lin).

La chaux hydraulique naturelle est en général d’une teinte grisâtre. Cette matière est servie pour la constitution du mortier à hourder. En outre, elle peut être adoptée si vous envisagez de faire des jointures. Ce type de chaux se plie en trois différentes catégories. La chaux hydraulique nature de type 2 est idéale pour les enduits. Les chaux maigres naturelles de type 5 et 3 sont utilisées pour maçonner. Enfin, la chaux hydraulique HL est obtenue suite à l’assemblage de ciment et de chaux.

Bien doser les matériaux pour fabriquer des mortiers de chaux

La chaux, tout comme le ciment, constitue un liant hydraulique. Autrement dit, elle tend à devenir dure lorsqu’elle est mélangée avec de l’eau. Son état est au début pâteux puis solide. C’est pourquoi elle est utilisée dans la construction. Vous pouvez l’adopter pour préparer des enduits. Comme la préparation d’un mortier à base de ciment, vous devez ajouter à votre chaux un agrégat comme le sable. La chaux consiste à agréger les granulés de sable afin de former une matière compacte et dure à même de constituer une couche d’enduit et d’unifier les pierres. Le tout sera mélangé avec de l’eau.

D’une manière habituelle, il est nécessaire de doser un béton à maçonner (4 volumes de sables et 1 volume de chaux) puis un enduit à deux volumes de sable et un volume de chaux.

En d’autres termes, il vous faut :

  • 11 litres d’eau, sept seaux de sables et 25 kilos de chaux pour fabriquer un mortier pour maçonner ;
  • 11 litres d’eau, six seaux de sable et 25 kilos de chaux pour préparer un gobetis d’enduit ;
  • 12 litres d’eau, sept seaux de sable et 25 kg de chaux pour faire un corps d’enduit ;
  • 14 litres d’eau, 12 seaux de sables et 25 kg de chaux pour la finition d’enduit talochée.

Le respect de ces différents dosages garantit un bon mélange.

Choisir le liant idéal

Pour le hourdage parfait des pierres, il est conseillé de se servir d’un mortier de chaux. Ce dernier présente l’avantage d’être résistant. La sélection de la typologie de chaux sera faite selon la nature de la pierre. Le choix du liant est d’une importance capitale dans le cadre de la préparation d’un mortier à base de chaux.

Pour ce qui est du gâchage, le mortier de chaux ne se prépare pas de la même façon que le mortier de ciment. En effet, le gâchage du béton de chaux s’effectue à la bétonnière, à l’auge ou au sol sur une feuille spéciale comme la Polyane. Peu importe le type de gâchage pour lequel vous optiez, il est important d’adopter la bonne méthode de travail.

En conclusion, il est possible d’envisager plusieurs utilisations au mortier de chaux. Pour ce qui est de la préparation de ce matériau de maçonnerie, il est important de bien respecter certaines démarches. Il sera par exemple utile de bien choisir les composants et d’opérer de bons dosages pour obtenir un parfait mélange.