Comment se passe une tricopigmentation ?
Bien-être

Comment se passe une tricopigmentation ?

Tout comme la technologie, la médecine a elle aussi connu une évolution fulgurante ces dernières années. D’ailleurs, à l’ère actuelle, il est peu de choses qui soient impossibles, notamment lorsque ces deux branches s’accompagnent l’une l’autre. C’est dire que l’intelligence humaine a contribué à la concrétisation de plusieurs prouesses. Ainsi, désormais, même une personne chauve peut espérer avoir des cheveux grâce à la tricopigmentation. Si vous vous demandez comment se déroule cette technique de micropigmentation du cuir chevelu, obtenez la réponse en lisant ce document.

La tricopigmentation : ce qu’il faut savoir avant

L’évolution de la science médicale a conduit à rendre possible des phénomènes qui jadis n’était pas envisageables. C’est ainsi que désormais, les personnes atteintes de calvitie ou ayant des imperfections capillaires causées par l’alopécie ou la pelade peuvent recourir à la tricopigmentation. Il s’agit d’une technique de micropigmentation permettant de masquer les symptômes des pathologies susmentionnées, lesquelles occasionnent la chute des cheveux. Pouvant être permanente ou réversible, ce traitement capillaire reste toutefois biocompatible et hypoallergénique.

La tricopigmentation sert à introduire des micro-pigments biorésorbables dans le cuir chevelu pour l’obtention réaliste et naturel des cheveux. C’est un traitement médical très avantageux pour les chauves et dont la réalisation de se déroule en trois étapes.

Étape n°1 : avant la séance

Pendant cette étape qui précède la séance, le praticien se charge de préparer le matériel stérile à usage unique. Il procède également à la désinfection systématique de la salle. Avant le début du traitement, le patient discute avec l’expert pour une validation confirmée de ses besoins. Quant à ce dernier, il fournit des réponses à toutes les préoccupations du client. Après cela, le patient devra remplir un questionnaire de santé pour vérifier sa compatibilité aux indications de traitement.

Suite à cela, le praticien procède à la prise de diverses photos pour constituer le dossier du patient avant de désinfecter la zone à traiter. Pour ce qui est du dessin de la ligne frontale, il se fait devant le miroir. Cela permet au professionnel et au patient d’être en accord sur le travail à accomplir pour retracer la ligne de façon naturelle. Cette étape franchie, il est désormais important de trouver une teinte convenable au pigment.

Étape n°2 : au cours de la séance

Après la réalisation des étapes de préparation, vous pouvez débuter le traitement de tricopigmentation. Pour rassurer le client sur l’éthique du procédé, les aiguilles stériles à utiliser sont présentées au patient avant leur utilisation. Notez qu’en ce qui concerne le confort et le bien-être, le rythme de piquage est étroitement lié à chaque personne. Quant au temps défini pour la séance, il varie selon chaque cas. Ce qui contraint le praticien à prendre de temps en temps des pauses.

Étape n°3 : après la séance

À la fin de la tricopigmentation, l’expert et le patient prennent le temps de vérifier si le travail réalisé est conforme aux aspirations de ce dernier. La vérification effectuée, le praticien nettoie la peau et applique une crème sur la zone traitée avant de faire part aux clients des consignes à suivre. Si le patient à des questions sur la suite du traitement, le praticien devra prendre le temps de lui répondre.

Dans la perspective de suivre de façon optimale le patient, une fiche de traçabilité avec des photos sont ajoutée au dossier médical de ce dernier. Avec cette fiche, le professionnel aura accès à toutes les informations techniques relatives à la préparation de la séance suivante. Toutefois, avant son départ du centre, le patient se doit de prendre rendez-vous pour les séances à venir.

Le délai entre les séances de tricopigmentation

Après une tricopigmentation, vous devez attendre une semaine avant une première cicatrisation. Toutefois, notez que dans la deuxième semaine, le pigment connaît une évolution et le diamètre de chaque chevelu réalisé s’élargit. Ceci étant, vous devez attendre au moins une quinzaine avant de songer à une autre séance. Cela évitera que vous vous causiez à vous-même une surdose de pigments entraînant ainsi des tâches grossières.

En ce qui concerne les cicatrices, elles nécessitent un délai de 4 semaines. La plupart du temps, les patients font un entretien deux ans après une première tricopigmentation. Cependant, ledit entretien dépend d’un certain nombre de facteurs exogènes et endogènes. Au nombre de ceux-ci, il faut mentionner :

  • le pouvoir phagocytaire du système immunitaire responsable de la destruction des pigments, lequel est propre à chaque client
  • le renouvellement cellulaire et/ou l’altération des pigments par utilisation de produits plus ou moins abrasifs
  • l’exposition répétée aux UV
  • ainsi que la pratique d’activités sportives.

Tous ces facteurs peuvent donc avoir un impact sur la tenue ou non de cet entretien. Ce n’est qu’à la fin de tout le processus que vous verrez la magie de cette technique médicale s’opérer.