Faire le bon choix entre un sous-sol et un vide sanitaire ?
Intérieur

Faire le bon choix entre un sous-sol et un vide sanitaire ?

Le sous-sol et le vide sanitaire constituent tous les deux le soubassement d’une maison. Le sous-sol est une pièce accessible qui a une hauteur sous plafond minimum de 1,80 m. Le vide sanitaire quant à lui est une pièce non accessible qui fait moins de 1,80 m. Chacun d’eux présente aussi bien des avantages que des inconvénients. Vous devez alors choisir le type de sous bassement que vous voulez selon vos besoins. Voici comment faire le bon choix entre un sous-sol et un vide sanitaire.

Les avantages et inconvénients du sous-sol

Posséder un sous-sol vous confère beaucoup d’avantages, mais aussi des inconvénients.

Les avantages d’un sous-sol

Le sous-sol donne l’avantage d’être accessible. Il s’agit d’un étage de plus pour la maison. Sa particularité, c’est d’avoir été réalisé dans le sol. Il dispose alors d’un grand espace de vie. Vous pouvez l’utiliser comme espace de travail ou de rangement. La pièce peut également servir d’habitacle. Vous pouvez la transformer en salle de cinéma, en salle de jeux ou même en buanderie.

De plus, les sous-sols sont généralement bien aérés. En été comme en hiver, la température ambiante d’un sous-sol change très rarement. Les fenêtres oscillo-battantes donnent la possibilité d’avoir une bonne luminosité dans la pièce. Posséder un sous-sol vous donne la possibilité d’avoir facilement accès à votre réseau de plomberie en cas de travaux.

Les inconvénients d’un sous-sol

Le tout premier inconvénient d’un sous-sol est son coût de réalisation. Si vous envisagez d’avoir un sous-sol dans votre maison, vous devez prévoir un budget de 50 000 à 85 000 euros. En plus du coût élevé lors de la construction, un sous-sol doit être entretenu. L’isolation thermique du sous-sol doit être contrôlée. Vous devez régulièrement entretenir les murs pour ne pas avoir à faire face aux problèmes d’humidité. Le sous-sol est composé de peu d’ouvertures. Cela étant, il est difficile de se débarrasser de l’humidité quand elle s’y installe. Les problèmes d’humidité sont cependant la cause de plusieurs maladies telles que les maladies respiratoires. Par ailleurs, le sous-sol doit être en permanence éclairé. Aussi, il doit être chauffé et climatisé selon la période. Cela entraîne un surcoût sur la consommation électrique de la maison.

Les avantages et inconvénients d’un vide sanitaire

Tout comme le sous-sol, posséder un vide sanitaire comporte aussi ses avantages et ses inconvénients.

Les avantages d’un vide sanitaire

Le vide sanitaire assure la stabilité de votre maison. Contrairement à une construction sur terre-plein, le vide sanitaire permet à votre maison d’être un peu en hauteur. Cela permet d’éviter les risques de fissure des murs en cas de tassement du sol en place. C’est un processus très utilisé dans les régions où le sol n’est pas stable. Le vide sanitaire vous permet aussi d’isoler la maison. Vous pouvez en outre optimiser l’isolation de la maison en isolant la dalle par le dessous. Cela vous permet de réduire considérablement votre facture d’électricité.

Le vide sanitaire vous permet de lutter contre les remontées d’humidité. Cela vous permet aussi de lutter contre les risques d’inondation grâce à l’excellente solution d’étanchéité qu’elle constitue. Le vide sanitaire vous permet également une évacuation rapide d’eau en période de pluie. Le vide sanitaire vous donne la possibilité de faire passer vos canalisations. Vous pouvez ainsi avoir accès à vos canalisations et travailler dessus en cas de problèmes.

Les inconvénients du vide sanitaire

Le vide sanitaire peut être difficile à transformer en espace habitable. Sa hauteur inférieure à 1,80 m fait que vous ne pouvez pas en faire une autre utilisation. Il n’est donc pas possible d’avoir un sous-sol si votre maison est réalisée avec un vide sanitaire. C’est un endroit pas éclairé, ce qui donne le champ libre à l’humidité pour s’y installer.

Le choix idéal entre un vide sanitaire et un sous-sol pour votre maison

Réaliser sa maison sur un vide sanitaire ou un sous-sol n’est pas automatique. Tout dépend de l’usage que vous envisagez faire du bas de votre maison. Cela dépend donc des besoins spécifiques du propriétaire de la maison.

Le vide sanitaire n’est réalisé qu’à but structurel. Sa première mission est la stabilité de votre maison. Si vous envisagez utiliser l’espace pour en faire un endroit habitable pour diverses activités, le sous-sol est la bonne option. Sa réalisation est plus onéreuse que celle du vide sanitaire, mais il est utilisable au quotidien. Cependant, ce dernier a aussi ses limites. Vous ne pouvez pas réaliser un sous-sol dans une zone où la nappe phréatique est élevée et où le sol est très instable. Vous devez alors faire une bonne étude de sol de votre terrain et savoir quel usage vous envisagez de faire du sous-bassement.