Les étapes pour installer un faux plafond dans une salle de bain ?
Décoration

Les étapes pour installer un faux plafond dans une salle de bain ?

Un faux plafond dans la salle de bains, permet d’apporter du style à cette pièce. Cependant, qu’il s‘agisse d’un suspendu ou tendu, il demande que vous suiviez certaines étapes au préalable avant son installation. Il existe aujourd’hui de nombreuses techniques pour y arriver. Quelle est donc la procédure à suivre pour la pose effective d’un faux plafond dans sa salle de bains ?

Bien choisir votre faux plafond

Pour installer un faux plafond dans votre salle de bains, vous avez le choix entre ceux en PVC ou en plaque placomarine. Ces derniers ont été réalisés pour lutter contre l’humidité.

Les faux plafonds en placomarine sont faciles à installer, possèdent une haute résistance à l’humidité et sont très économiques. Ceux en PVC sont très esthétiques, possèdent une isolation parfaite et sont faciles à entretenir.

Préparer les équipements

Pour installer votre faux plafond, il faut apprêter les outils et matériaux qui seront utilisés. Vous devez vous munir :

  • d’une perceuse,
  • d’une meuleuse,
  • d’un tournevis,
  • d’une pince,
  • d’un niveau,
  • d’un mètre ruban.

Il faut aussi une échelle en bon état qui va vous permettre de vous mouvoir facilement. En fonction du faux plafond que vous aurez choisi, il vous faudra acheter également certains matériaux. Il s’agit des chevilles, vis, plafonniers, profilés métalliques, cintres métalliques, dalles de plafond, etc. Vous pouvez aussi avoir besoin d’un mètre laser, d’une lève plaque, d’un échafaudage et d’une suspente.

Prendre des mesures

La première chose à faire est de mesurer le plafond de votre salle de bains. Le but est de vous assurer que l’équipement prévu sera suffisant. Cela vous permet de fixer vos repères et de faciliter l’installation.

Cette étape est primordiale pour identifier les lieux où seront disposées les suspentes. Ces mesures serviront à déterminer la quantité de plaque en plâtre, de suspente ou de rail qu’il faudra utiliser. Vous devez par la suite débarrasser le plafond de tout ce qui peut l’encombrer (les lustres ou les plinthes).

Tracer le faux plafond

La prochaine étape consiste tracer l’emplacement de votre faux plafond avec un crayon de bricolage. Considérez pour cela l’épaisseur de votre plaque de plâtre. Le tracé doit être droit et impeccable car le résultat final dépend de celui-ci. Notez que ce dernier s’avère très difficile surtout lorsqu’il s’agit des vieilles maisons.

Fixez les suspentes

À ce niveau, vous devez fixer les suspentes en utilisant des vis et un tournevis. Assurez-vous de régler convenablement puis de bien les aligner avant de procéder à la fixation. Entre chaque suspente, vous devez disposer une cordelette permettant de bien distinguer vos rails. Après cela, installez vos rails.

Ces suspentes doivent être fixées sur des poutres. Ces dernières sont indispensables pour la pose de faux plafond et servent de bon support pour recevoir les fourrures.

Posez les fourrures ou les rails

Avant de poser vos rails, vous devez les découper suivant une taille bien déterminée. Par la suite, il faut les disposer tout juste à l’extrémité de vos suspentes. Les rails, il en existe de diverses tailles selon vos besoins. Cependant, vous devez avoir un équipement adéquat afin de les transporter.

Au cours de cette étape, il faudra vérifier régulièrement que votre faux plafond est bien droit. Cette vérification doit se faire avec un niveau. Des réajustements peuvent se faire en utilisant une scie métallique pour réaliser les coupures.

Fixez les plaques de plâtre

Débutez en disposant la plaque contre le mur tout en la positionnant convenablement par rapport aux rails. Pour ce faire, vous devez utiliser une lève plaque et avoir une assistance supplémentaire. L’installation des plaques se fait en disposant les vis chaque 30 cm et en suivant l’extrémité des rails. Dans la mesure où, il faudra couper une partie des plaques, veillez à bien prendre vos mesures pour ne pas vous tromper.

Cette étape peut être très délicate. Le mieux est de vous faire assister par un expert ou une personne qui l’a déjà fait. Enfin vous devez vous assurer que le cadre installé est suffisamment plat.

Faire des joints en guise de finition

Après installation des plaques, vous devez appliquer une huile spécifique qui va vous permettre de réaliser des joints. Pour cela, il faut utiliser des bandes de caliots pour obtenir des joints à bords biens fines.

De plus, vous avez la possibilité de réaliser un lissage de l’enduit afin d’obtenir un travail propre et esthétique. Vous pouvez faire appel à un professionnel si les choses deviennent un peu trop complexes pour vous.