Qu’est-ce que l’aquaponie ?
Loisirs

Qu’est-ce que l’aquaponie ?

L’aquaponie est une technique de culture de plantes et de poissons dans un même système fermé. C’est un mélange entre l’aquaculture, qui consiste à élever des poissons, et l’hydroponie, qui est la culture de végétaux dans l’eau. Cette méthode est utilisée en Asie et en Amérique centrale depuis des siècles, et elle se développe en Europe et en France aujourd’hui, y compris en agriculture urbaine. L’aquaponie permet de créer un écosystème miniature dans lequel les plantes absorbent les nutriments apportés par les poissons, elles purifient l’eau tout en se développant. Il suffit ainsi de nourrir les poissons et de prendre soin de l’ensemble du système. Cette technique est économe en eau et en espace, et est accessible aux particuliers comme aux professionnels. Nous allons voir comment ça fonctionne, quels sont les composants d’un système d’aquaponie, le matériel nécessaire, les avantages et les inconvénients.

Comment ça fonctionne ?

Le système aquaponique est composé de deux parties principales : un bassin pour l’élevage d’animaux aquatiques, et l’autre pour la culture des plantes hors sol. Les deux bacs sont reliés entre eux et l’eau circule de l’un à l’autre. Les plantes flottent sur un substrat composé de billes d’argile, de fibre de coco ou de cailloux. Dans leur bassin, les poissons que vous nourrissez font des déjections riches en azote, potassium et phosphore qui constituent un engrais et des nutriments pour les végétaux. L’eau chargée de ces éléments est envoyée dans le bac des plantes, celles-ci les assimilent et filtrent l’eau qui retourne nettoyée dans le bac des poissons. L’eau doit être à une température entre 18°C et 30°C. Le pH de l’eau doit être neutre et compris entre 6 et 7,2.

 

Les composants

Les poissons

Les poissons d’eau douce tels que les carpes communes, truites, perches, sandres, esturgeons, poissons-chats, bars, tilapias peuvent être introduits dans votre bassin, ainsi que des poissons d’ornement comme les carpes koï ou le poisson rouge. Les écrevisses, les crevettes d’eau douce et mollusques s’adaptent aussi à l’aquaponie. Vous pourrez manger un poisson après 6 à 8 mois si vous le souhaitez.

Les plantes

Les plantes les plus faciles à cultiver en aquaponie sont les légumes feuilles, tels que les salades, choux, épinard, poireaux, bettes, cresson d’eau, et les herbes aromatiques comme la menthe, le persil, la ciboulette, la sauge, que l’on retrouve dans un jardin traditionnel. Lorsque votre système sera riche en nutriments, vous pourrez aussi cultiver des concombres, poivrons, tomates, brocolis, aubergines, radis, navets, panais, patates douces, échalotes ou oignons rouges par exemple. Les fleurs pousseront également très bien, ainsi que les fruits tels que les fraises, les pastèques ou les melons.

Les bactéries

Des bactéries présentes dans le système participent au bon équilibre du jardin aquaponique. Deux espèces de bactéries : Nitrosomonas et Nitrobacter sont nécessaires pour convertir l’ammoniac en nitrites et ensuite les nitrites en nitrates, c’est le procédé de nitrification, nécessaire en aquaponie.

 

Le matériel

En intérieur

Vous pouvez installer les systèmes aquaponiques en appartement, dans la maison, dans une véranda ou sur un balcon par exemple. Des kits aquaponiques d’intérieur sont disponibles sur divers sites internet ou en jardinerie. Un kit contient l’aquarium, le support, la pompe et la tuyauterie. Il est en général mobile, sur roulettes, il est préférable de le placer dans un endroit lumineux. Vous verrez ainsi pousser vos plantes aromatiques ou ornementales au-dessus du bac de vos poissons. Le coût est d’environ 250 € pour une petite installation. Il faudra ajouter les poissons, le substrat et les végétaux. Des modèles de toutes tailles existent, selon vos besoins.

A l’extérieur

Il est possible d’installer un système d’aquaponie à l’extérieur : dans le jardin, sur un toit d’immeuble, sur une terrasse ou balcon, sur le sol dans une cour, l’essentiel est de disposer d’un ensoleillement de 4 à 6 heures par jour pour le bac des végétaux. Quant au bassin des poissons, il est préférable qu’il soit à l’ombre pour éviter la prolifération des algues. Il faudra prévoir une arrivée électrique pour alimenter la pompe. Le bassin des poissons doit avoir le même volume d’eau que le bassin de plantations. Un volume de 300 litres minimum est conseillé pour les poissons. Le kit complet avec la pompe vous coûtera environ 400 €. Vous avez également la possibilité de fabriquer vous-mêmes votre système d’aquaponie. Vous pourrez vous procurer les bassins, la pompe, les tuyaux et le substrat sur un site internet spécialisé, ou dans une jardinerie.

 

Les avantages

Comme en permaculture, l’aquaponie a de nombreux avantages :
* Production de sa propre nourriture bio (plantes + poisson)
* Economiser l’eau qui est en circuit fermé : 90% d’économie d’eau
* Qualité nutritive exceptionnelle des légumes produits
* Pousse plus rapide grâce aux nutriments
* Entretien réduit par rapport au potager, pas d’herbe, ni maladie dans la terre
* Aucun produit chimique ni engrais
* Pas de rejet polluant
* Récolte en continu toute l’année

 

Les précautions et les inconvénients

Le pH de l’eau est très important pour l’ensemble de l’écosystème, il faut le vérifier tous les jours, et ajouter si besoin des ajusteurs de pH compatibles avec l’aquaponie. Comme en aquaculture, il faudra vous procurer des compléments pour les plantes, des accessoires et de la nourriture pour votre élevage de poissons. Ce modèle de culture n’est pas économiquement rentable aujourd’hui à grande échelle. Les coûts en énergie (lumière, chauffage, pompe) sont supérieurs à ceux de l’hydroponie. De plus, il n’y a pas de label bio pour la culture hors sol. Cette technique est toutefois utilisée dans de grands espaces, comme en ferme aquaponique.

 

Conclusion

L’aquaponie est un mode de culture idéal même dans des petits espaces, en intérieur comme à l’extérieur, dans votre jardin. Cet écosystème fermé et autonome plus ou moins grand permet une production saine de plantes et de poissons, c’est un modèle de circuit court, sans engrais ni pesticide, très économe en eau et en entretien. De plus, les rendements sont élevés pour des efforts réduits. Cette méthode de production naturelle se développe et vous pouvez facilement essayer notamment grâce aux kits disponibles en intérieur ou au jardin.