Tout savoir sur l’hygromètre
Maison

Tout savoir sur l’hygromètre

Très populaire dans nos foyers, l’hygromètre est un outil permettant de mesurer l’humidité d’une pièce. Cet appareil s’emploie dans de nombreuses situations, ou simplement pour connaître l’humidité et l’ajuster pour qu’elle soit dans la normale. Nous verrons ici l’hygromètre dans tous les détails, afin que vous maîtrisiez parfaitement cet outil.

Qu’est-ce qu’un hygromètre ?

Un hygromètre est un instrument de mesure de l’humidité relative de l’air, aussi appelée taux d’humidité. C’est un outil qui est très utile dans certains lieux (musées, hôpitaux…), et est aussi employé comme instrument de navigation (avion, bateau). Par ailleurs, il est utilisé pour le stockage optimal de certaines denrées (cigare, vin…)

Comment ça fonctionne ?

Il existe 3 types d’hygromètres :
* Électrique
* Capacitif
* Mécanique

L’hygromètre électrique

L’hygromètre électrique permet de mesurer la résistance électrique dans un matériau céramique ou métallique : cela permet d’afficher le taux d’humidité avec une précision d’environ 5%.
Cet hygromètre est très pratique car souvent il se combine à une station qui donne également la température. De plus, il ne nécessite pas de calibrage.

L’hygromètre capacitif

L’hygromètre capacitif, aussi appelé à capteur d’humidité, permet de mesurer l’humidité d’un espace. Il se compose de capteurs fonctionnant à l’aide de polymères : la précision varie de 3 à 5%. Il faut bien entendu veiller à changer les capteurs régulièrement.

L’hygromètre mécanique

L’hygromètre mécanique est le plus utilisé par les professionnels, et pour cause, il est précis et fiable. Il se compose d’un cheveu naturel ou synthétique, qui va plus ou moins s’allonger en fonction du taux d’humidité de la pièce.
Il peut aussi être composé d’un ressort métallique qui s’allongera également en fonction de l’humidité.
Ce type d’hygromètre est facile à calibrer. Le taux d’humidité est donné sur un cadran mécanique ou digital.

Comment choisir ?

Le choix d’un hygromètre se fait en fonction de vos attentes et de votre habitat. En effet, sans surprise le plus simple et le plus abordable reste l’hygromètre électrique, ou encore la station météo. En revanche généralement il ne fonctionne pas avec un taux en dessous de 50% ou alors de façon douteuse, c’est pourquoi il est peu recommandé dans les zones sèches. L’hygromètre capacitif est précis mais un peu complexe quand même, et relativement cher puisqu’il faut changer les capteurs régulièrement. L’hygromètre mécanique est fiable et durable. Généralement il n’y a pas d’entretien à faire dessus, mais cela reste plus cher qu’un hygromètre électrique. C’est également un bel objet de décoration.
Vous devez donc réfléchir à vos besoins ainsi que votre budget avec l’achat.

Quel prix ?

Le moins cher est l’hygromètre électrique, dont le prix peut être inférieur à 10€.
Un hygromètre capacitif coûte une bonne centaine d’euros, mais il faut compter le prix des capteurs à changer régulièrement.
Pour l’hygromètre mécanique, il existe des modèles de poche pour moins de 50€, et il n’y a pas de plafond : il existe des hygromètres de luxe à plusieurs centaines d’euros.

Ou acheter un hygromètre ?

Actuellement le plus simple et rapide est d’acheter son hygromètre sur internet : de nombreux sites en proposent, allant du bas de gamme à l’hygromètre de luxe. Certaines boutiques en proposent aussi (bijouterie par exemple).

Comment calibrer et tester ?

Il existe plusieurs méthodes pour calibrer un hygromètre.
Pour un hygromètre électrique, il suffit de mélanger du sel et de l’eau (1/2 volume d’eau pour 1 volume de sel) dans un récipient hermétique (sac plastique). Ensuite, on place l’hygromètre à l’intérieur du sac sans qu’il soit en contact avec la solution, puis au bout de 12h l’hygromètre doit afficher 75% d’humidité. Si ce n’est pas le cas, il faut le calibrer sur 75%.
Pour un hygromètre analogique/mécanique, il est possible de l’envelopper dans une serviette humide, d’attendre plusieurs heures puis de le régler à 95% d’humidité. Il est à noter que certains hygromètres analogiques ne peuvent pas être calibrés.
Pour tester un hygromètre, vous pouvez faire pareil que pour le calibrage et observer si vous obtenez bien le taux attendu.

Quel est le taux d’humidité idéal ?

Un taux d’humidité normal se situe entre 50 et 75%.
En dessous, cela peut provoquer des problèmes oculaires, respiratoires voire cutanés ainsi que favoriser la déshydratation.
Au-dessus, cela a plus ou moins les mêmes effets, en plus de favoriser le développement des champignons.

Pour conclure

L’hygromètre est un outil intéressant et utile. De nombreux modèles existent à des prix très variés, c’est pourquoi il est préférable de bien vous renseigner auparavant. De plus, l’entretien (calibrage ou changement de capteurs s’il y en a) n’est pas à négliger.